Queer[ed] Design / APA604 / saison 2bis

Cette page est dédiée à Queer[ed] Design, saison 2bis.

Vous pouvez télécharger le syllabus.
Le syllabus vierge est également disponible si vous voulez tracer vos propres cartographies.

L’interface Queer[ed] Design permet de retrouver les plateaux du cours de manière interactive.

Partiel

Le partiel sur ce cours sera composé de deux parties.
La première partie comporte 4 questions de cours ; il faudra répondre à 3 de ces questions, au choix.
La seconde partie est constituée d’un essai à préparer chez soi en avance, sur le sujet suivant :

Comment envisagez-vous la pratique d’un queer design à votre échelle ?
Comment pensez-vous que l’on puisse définir celui-ci ?
Quels exemples d’un design queerisé vous semblent porteurs pour votre propre pratique ?

important : vous ne pouvez pas amener de notes personnelles pour l’examen. La préparation doit donc se faire en conséquence.

2 bis ?

Le mouvement social qui a traversé l’université du Mirail dès décembre 2017 puis les Universités françaises au printemps 2018, ont eu pour conséquence l’interruption du cours. Ses intentions ont trouvé une forme de suite dans la semaine spéciale, un temps de mobilisation des enseignant/e/s et étudiant/e/s d’arts plastiques et de design de l’université du Mirail/ Toulouse - Jean Jaurès. Pendant cette semaine l’atelier création-contestation a été formé. Il a entre autres permis la création du Bullshidex.
En raison de ce contexte, j’ai choisi d’intituler cette saison 2bis au lieu de 3, soit une manière de retenir et prendre en considération ces événements, et de continuer à les penser au fil du cours.

Résumé

Queer[ed] Design souhaite incarne une ambition, celle d’une rencontre entre la discipline du design et les théories queer (queer theory), qui peut autant nous amener à penser les identités non-normatives qu’à engager un geste plus global de trouble faisant plier les normes, ou investissant leurs creux. Si nous aborderons d’abord la question des processus de normalisation des corps et des existences dans lequel le design joue un rôle – discret ou criant – nous tâcherons ensuite d’envisager la portée d’une théorie du design située, capable de saisir les processus de production, la vie politique des espaces, objets et images pour en saisir les dimensions de race, de genre, de classe, de « validité », etc. Les questions de discrimination seront centrales, mais nous parlerons aussi plus largement de la façon dont nos identités sont produites, mises au travail, et peuvent constituer une valeur mise ou remise en circulation par des projets de design.
En utilisant notamment le concept de dispositif, je poserai le cadre de cours comme celui d’un apprentissage en acte(s), enrichi par les échanges et la conversation. Nous parlerons ainsi autant des vécus minoritaires (LGBTQI+1, et/ou POC2 notamment) que de l’investissement critique et pragmatique du terme « queer », pour penser, créer et vivre.
1 LGBTQI+ = Lesbiennes, Gays, Bi/e/s, Trans, Queer, Intersex, et. al.
2 POC = acronyme américain désignant les personnes racisées, dites en anglais « People of Color ».

Cours #12 | queerlcusion : tacler les frontières

Cours #11 | le genre comme fiction ; masculinité fragiles & toxiques

Fabrice Bourlez, « La sexuation par les objets : vers un queer design ? »
Note de blog écrite par la gameuse Mar_Lard, « Sexisme chez les geeks : Pourquoi notre communauté est malade, et comment y remédier ».
La pub Gillette de 2019.

Cours #10 | La masculinité et la féminité en production

article de Morgane Merteuil, « Repenser l’exploitation depuis les théories féministes de la reproduction sociale », Poli, no. 13, p. 68-75.
The Gender Book : on y trouve l’intéressante “carte du genre”, mais aussi des terminologies désuètes… à comparer avec la référence précédente sur le sujet.
LÖWY, Ilana et GARDEY, Delphine, « Pour en finir avec la nature (Introduction) », in LÖWY, Ilana et GARDEY, Delphine (dir.), L’invention du naturel. Les sciences et la fabrication du féminin et du masculin, Éditions des archives, 2000.
Une synthèse de l’article de Nelly Oudshoorn sur les rasoirs Philips par Marion Coville.
Le jeu Hair Nah et une interview de la créatrice, Momo Pixel sur The Cut.
à parcourir, les comptes d’influenceuses Instagram anti-diet et fat positive :
@mynameisjessamyn | @resilientfatgoddex |@thebodyisnotanapology |@queerfatfemme| @i_weigh
& @theeverymanproject (plus sur des questions de masculinité, mais croisées avec la grosseur)

Cours #9 | Spécial : avec Anthony Masure > Sexbots : que signifie le rêve du sexe avec des robots ?

Le manifeste cyborg de Donna Haraway : soit un extrait dans cet ouvrage sur le cyberféminisme ; allez à la page 13 pour le texte d’Haraway en français, mais vous pouvez aussi le mettre en relation avec les autres contenus.
Ou, le texte complet, « Manifeste Cyborg : science, technologie et féminisme socialiste à la fin du XXe siècle ». In Manifeste cyborg et autres essais : science-fictions-féminismes. Paris : Exils Éditeurs, 2007[1991, 1985], p. 29-92.
L’article écrit par Anthony Masure et moi, « Machines désirantes : des sexbots aux OS amoureux », résultat des recherches menées sur les sexbots depuis 2015.
Une conférence avec Anthony Masure, « Archéologie des notifications numériques » à Cerisy en 2016 (Colloque Archéologie des médias et écologies de l’attention, dir. Yves Citton, Emmanuel Guez, Martial Poirson et Gwenola Wagon, Cerisy-la-Salle).
Mon article sur design et application de gestion des règles, « 28 jours plus tard : Expérience-analyse des applications de gestion des règles… et quelques considérations sur les effets de normalisation qu’elles produisent » sur la revue Réel-Virtuel.
L’exposition Computer Grrls à la Gaîté Lyrique.

Cours #8 | Jouets sexistes, scripts de genre & injonction à la féminité

BUTLER, Judith. Trouble dans le genre. Le féminisme et la subversion de l’identité. Paris : La Découverte, 2006 (Traduction de Cynthia Kraus). Extrait 1,”Identité, Sexe, et métaphysique de la substance”, p. 82-96, PDF à télécharger.
BUTLER, Judith. Trouble dans le genre. Le féminisme et la subversion de l’identité. Extrait 2, “Inscriptions corporelles, identités performatives”, p. 248-266, PDF à télécharger.
Un compte-rendu détaillé, « Une journée devant Gulli », sur le blog Le cinéma est politique,
Un zine par Julia Scheele, How to Understand your Gender
Un article américain sur le “Gender Reveal” et surtout sur son contournement : « Postponing the Gender Reveal: Raising a Theyby », sur Blood & Milk
Une synthèse sur l’ouvrage La Fabrique du sexe de Thomas Laqueur sur la revue Multitudes
Sur Netflix, le documentaire Miss Representation, par Jennifer Siebel Newsom
Sur Netflix, un documentaire complémentaire du précédent par la même réalisatrice, The Mask you Live In.
Un podcast à soi (n°3) : Le gras est politique | ARTE Radio
Paul B. Preciado pour la sortie de son nouveau livre, interviewé par Augustin Trapenard sur France Inter

Cours #7 | (fin du cours précédent) + Introduction sur les jouets sexistes

Geneviève Fraisse, interview dans L’Humanité sur service ou servitude.
Martha Rosler, Semiotics of the Kitchen.
Culture du ménage au Japon dans un petit contenu Brut.
La brochure « Mapping your sexuality » dessinée par Julia Scheele, à feuilleter en amont des cours à venir.
Ovidie, documentaire À quoi rêvent les jeunes filles.
Bande dessinée « On a Plate » par l’auteur Toby Morris.

Cours #6 | domestiques racisé/e/s et stéréotype de la « mammy », figures de la domesticité 2 

Extrait de Mona Chollet, Chez soi, une odyssée de l’espace domestique, chapitre 5, “Métamorphoses de la boniche”.
Table ronde “Qu’est-ce que l’échange économico-sexuel ?” à la BPI, avec Paola Tabet, animée par Mathieu Trachman.
Une traduction de la pensée de Sara Ahmed dans les Cahiers du genre, « Les rabat-joie féministes (et autres sujets obstinés) ».
La bande dessinée d’Emma sur la charge mentale
Plus de détails sur le projet photo à Hong-Kong de Sue Ying-Lee & Jennifer Davis (analysé par Tings Chak dans The Funambulist).
chapitre un de De la marge au centre de bell hooks, « Femmes noires : façonner la théorie féministe » ; à observer notamment, la critique sur les propos de Betty Friedan.

Et deux références deux films auxquels je n’ai pas accès en version complète ; mais vous pouvez visionner les bandes annonces :
Maher Abi Samra, A Maid for Each
Gabriel Mascaro, Housemaids

Cours #5 | boniche, housewife, figures de la domesticité 1

Une petite vidéo de synthèse sur les époux Gilbreth
Un article très bien documenté et référencé sur Paulette Bernège sur D-Fiction
Dans les archives de l’INA, une école d’enseignement ménager dans les années 70, petit reportage.
Documentaire La Domination Masculine de Patric Jean, visible en petits morceaux sur Youtube (la première partie ici)

Cours #4 | vivre une vie féministe

Un flyer explicatif sur les luttes autochtones et comment être un/e allié/e, publié par le Montreal Urban Aboriginal Community Strategy Network.
Un podcast, Piment, épisode sur l’expression “nègre de maison”, sa complexité, ses connotations, son histoire.
Une micro-intro au Bumidom par Brut
Article sur La Ligue du LOL et sur la masculinité toxique, un sujet d’actualité important, sur le blog Crêpe Georgette, ; on en reparlera quant aux questions de construction de la masculinité.
un extrait de The Feminine Mystique de Betty Friedan.

Cours #3 | en grève pour ce cours !

En raison du mouvement national du 5 février 2019, je n’assurerai pas ce cours.
N’hésitez pas à vous renseigner davantage sur le mouvement social et ses implications !

Je vous donne un ensemble de sources à compulser pour le cours :
Extrait : FOUCAULT, Michel. Histoire de la sexualité I. La volonté de savoir. Paris : Gallimard, coll. « Tel », 1976, p. 121-129.
Sur Netflix : Marsha P. Johnson : Histoire d’une légende, David France (2017).
Un article que j’ai écrit sur Deliveroo et consorts, “Done by app” : du design de services au quadrillage du réel”, disponible sur HAL.

Cours #2 | parcours autour du mot « queer »

DE BEAUVOIR, Simone. Le deuxième sexe. I : Les faits et les mythes. Paris : Gallimard, coll. « Folio Essais », 1976[1949], p. 222-235. PDF à télécharger.
Le tract de 1990, “Queers read this!”.
Sur Netflix : She’s Beautiful When She’s Angry, Mary Dore (2014)
Sur Netflix : Les féministes : à quoi pensaient-elles ?, Johanna Demetrakas (2018)

Cours #1 | qu’est-ce que l’identité ?

contenus à voir et lire pour le 27 janvier (cours #2):
Création sonore arte Radio : “Ça m’énerve ça en France” : sur la notion de “l’Homme” et “le masculin l’emporte”, par Carla GREEN.
La licorne du genre (ne pas faire que regarder, mais lire la page, en observant que ce contenu est un contenu gouvernemental)
Les 32 types d’anti-féministes sur Everyday Feminism.
La conférence TedX de Chimamanda Ngozi Adichie, qui a donné l’ouvrage We Should All Be Feminists, 2014.

Comme amorce à la discussion, sur la question des hommes face au (ou avec le ?) féminisme : UT7, « Ce qui se passe en moi quand une femme me parle de sexisme », janvier 2019.